lundi 16 mai 2016

B17b.

Aujourd'hui, c'était journée "bricolage" pour votre adorable Strict Maximum. Coups de pinceaux? Va-et-vient de scie? Que nenni !

Il a commencé par épurer du mieux qu'il a pu pour mieux photographier:


Forcément, vous vous doutez que le bricolage concerne (encore) le salon... à l'instar de Rome, le salon du SM ne se fait pas en un jour!
Ces étagères String nous suivent depuis quatre bonnes années. En temps SM, cela représente 15 ans pour le commun des mortels. Après avoir tout dévissé, c'est ici des cales qu'il a fallu poser.

video

Oui, des cales. 8 cales pour faire tenir notre nouvelle bibliothèque de Pierre Chapo, la nouvelle coqueluche.
Lors de la toute récente acquisition de chaises et de tabourets, le SM tombe en amour de la majestueuse étagère Chapo qui meuble la chambre. Ni une ni deux, il la réserve, personne d'autre ne l'aura.



Ce modèle B17b est le modèle moyen du catalogue de Pierre Chapo. Il est plus bas et un poil plus court que les étagères de Nisse Strinning.
De style japano-monacal, c'est la quintessence même du minimalisme.
Notons qu'il n'y a plus la place pour un ordinateur. Un mal pour un bien, un écran faisant toujours tache. Pourtant dieu sait que le SM aime les taches ! Mais il faut qu'elles soient abstraites et au milieu d'une toile.

Revenons à nos étagères qui se suffisent à elles-mêmes mais qu'il a tout de même bien fallu remplir !





Ce soir le Strict Maximum est heureux mais pour l'heure il s'en va compter les moutons. Quant à vous, si vous sortez, sortez couverts! Bien entendu, un Chapo fera l'affaire.

7 commentaires:

  1. WOW WOW WOW
    C'est du lourd! et dans tous les sens du terme j'imagine!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Josef,
      Le SM confirme et se joint à vous pour un WOW supplémentaire!

      Supprimer
  2. Quelle horreur... Je me rends compte que l'étagére que je stocke depuis deux années dans mon garage en attendant de trouver l'emplacement parfait n'est pas compléte, il me manque les cales... AHHHH j'ai les boules, je me suis demandé tellement de fois comment elle se montait cette étagére..... DAMNED
    Merci quand même pour le tuto qui a été très utile.
    Bonne continuation
    Olivier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Olivier,
      votre "Quelle horreur" nous a un instant donné des sueurs froides.
      Vous pouvez toujours voir du côté de Fidel Chapo, qui continue l'oeuvre de son père, s'il ne peut pas vous fournir les dites cales!
      c'est ici :
      http://www.chapo-creation.com/creation/

      a bientôt sur le SM!

      Supprimer
    2. Oui c'est ce que je me suis dit également et j'ai essayé de joindre les Chapo's créations sans succés... je recommencerai.
      Pour info, c'est quelle version d'étagère que vous avez, collage avec languette ou zig-zag ? Languette c'est mieux (moi j'ai zig-zag)
      La voir sur votre blog m'a donné envie de l'installer, il va falloir faire de la place chez moi.
      Merci pour votre blog, il est super, j'aime beaucoup même si des fois vos trouvailles me font rougir d'envie...

      Supprimer
    3. Chapo création est un peu long à la détente je vous l'accorde, mais en insistant on finit par se rendre compte qu'ils sont effectivement encore en vie.
      Pour notre étagère c'est collage zig-zag comme la vôtre. Nous voici donc avec un point commun, un vrai...à un détail près...les cales ;D

      Supprimer
  3. Les étagères string et leurs multiples déclinaisons (une chouette idée à la base) sont devenues avec le temps les degré 0 du design/vintage/MCM qu'on voit partout, c'est à dire trop. Leur disparition de chez vous a du être une libération ! Quant à la B 17 ah...C'est autre chose. Aussi lourde que l'avion américain du même nom, elle n'en bombarde pas moins, mais elle, par la légèreté des formes et la rigueur des proportions. Chapo création en poursuit la production, mais le coût du neuf est pour moi presque aussi prohibitif que celui du marché vintage...J'ai du y renoncer. Félicitations en tout cas pour votre blog, ça foisonne, ça impressionne, ça raisonne, ça déraisonne, et tout cela avec la joie, un peu badine, il est vrai, mais non feinte, des gens qui savent se contenter du maximum.
    Michel

    RépondreSupprimer