mardi 23 mai 2017

Bistouri et magie.





Il y a de cela quelques mois, nous nous sommes vu offrir un porte-encens d'Yves Mohy. L'histoire aurait pu s'arrêter là.
Malheureusement ce pauvre petit Mohy, véritable Ribéry de la céramique, porte les stigmates d'une vie apparemment tumultueuse. 








Etats "correct" "moyen" et autre "passable"  ne faisant pas partie du language au SM, nous décidons de remédier à cette restauration de bistouriste* aussi désastreuse que l'accident en lui-même. 

Pour rectifier le tir, nous le savons au SM, il n'existe qu'un moyen. Ou plutôt qu'une personne, une Lady de la restauration. 

Si pour être bien faite la chirurgie demande oeil d'aigle, cœur de lion et main de femme, le Strict Maximum est convaincu qu'il en va de même pour la restauration de céramique.









Le Strict Maximum souhaite à tous ses lecteurs de connaitre pareil sentiment de bonheur en découvrant la pièce rentrée de son séjour chez Isabelle, et si d'aventure vous en avez besoin, n'hésitez pas, Isabelle est par .
Isabelle s'occupe également de restaurer vos poupées en porcelaine violentées par de méchantes petites filles...de notre côté nous ne jouons plus aux poupées depuis fort longtemps; Barbie ayant  été rapidement remplacée dans no coeurs par Barbu.

*Bistouriste: personne qui pratique la chirurgie en amateur durant ses moments de loisir.

dimanche 21 mai 2017

Posez vos valises à... Saint-Bernard.



Au Strict Maximum, nous avions quelque peu renoncé à vous faire déménager. Non pas que nous estimons que vous êtes très bien là où vous êtes, mais plutôt que nul endroit ne semblait assez bien pour vous accueillir comme il se doit. `
Tout ceci sans compter la mise en vente récente de la maison dont il est aujourd'hui question.
Le genre de maison qui vous fait pousser des "oh", "ah", "han!" devant votre écran. 




Le genre de maison qui vous fait dire que tout n'est pas perdu, que l'impossible est encore possible.
C'est donc sans poser de questions que vous filerez vivre à Saint-Bernard, autrefois Saint-Barnard et vous deviendrez ainsi Spinosiens. Logique. 
Logique car avant le passage de Mr Barnard, lieutenant de Charlemagne, le village s'appelait Spinosa, beaucoup plus sexy mais avec le piston de Barnard, le changement fût rapide et sans appel.
Tout ça pour qu'au final à l'usage, Barnard ne se transforme en Bernard.




Le Strict Maximum fût d'abord attiré par la situation en hauteur de la maison et son terrain, vous imaginant fort bien courir dans l'herbe tendre, cheveux aux vents, ivre de cris et plein d'élan. Avec ses quelques 12444m2 de terrain, ceci devient amplement envisageable.






Au Strict Maximum le détail est roi et la toiture a priori récente ne présageait rien de bon pour l'intérieur. Et l'intérieur pour le SM, ça compte...


"oh!!"

"ah!!"

"han!!"

Oui quand même.
Dessinée par Paul Curtelin, cette petite merveille vous offre quelques décents 280m2 vous permettant d'aller et venir librement.





Salle à manger de 70m2 donnant sur un salon de 51m2,  une cuisine avec office, 6 chambres dont une de 30m2 avec bureau, 71m2 en sous-sol et puis tiens, 3 garages. 1 seul eut été insuffisant, 2 beaucoup trop commun.
On ne vous parle pas du décor, du mobilier, des couleurs... Non pas besoin, vraiment pas.







Si tout ça ne vous donne pas envie de fuir vers l'Ain alors nous n'y comprenons plus rien.

Et comme toujours, pour une visite, un compromis c'est par ici.


vendredi 19 mai 2017

Guillocher.



Le Strict Maximum fait entrer une nouvelle "dame du grès" dans ses locaux : Barbara Delfosse. 


Barbara au début des années 60 devant la première sculpture en grès de Pierre Digan.


Il y a peu d'informations qui circulent sur la céramiste. Le Strict Maximum a compilé ici le peu qu'il a trouvé et compte sur ses lecteurs amateurs de grès pour apporter leur touche à cet article.
Barbara Delfosse nait en 1939. Parmi ses pièces phares, on retrouve notre boîte dite "guillochée". Ornements formant un ensemble de lignes, traits ondés qui s'entrelacent ou se croisent avec symétrie.









Barbara Delfosse a fait l'Ecole des Beaux-Arts de Beaune. En 1962, elle s'installe à la Borne et fait partie du courant moderne qui s'empare du village. Elle est aussi la première épouse de Pierre Digan. De leur union nait une petite Pénélope.


Barbara(à droite), Pierre et leur fille Pénélope (complètement à gauche) Photo prise au "café des filles" à la Borne et parue dans "Elle" en 1963.


En 1965, Barbara et Pierre sont lauréats de la Fondation de la Vocation pour leurs travaux. Il y question -selon les sources- de poteries "guillochées" et d'un jeu d'échec géant.
Barbara Delfosse réalise miroirs, boîtes, lampes architecturées. Ses signatures varient, parfois son nom ou son prénom ainsi que deux cachets mais le style reste reconnaissable. Elle travaille peu le tour préférant les pièces construites par plaques décorées et/ou engobées.
L'artiste décède en 2009.


Le Strict Maximum a également fait l'acquisition de ce petit vase en rêvant de trouver un jour une lampe.








lundi 15 mai 2017

Andrée et Michel Hirlet.


Cela faisait un petit moment que le Strict Maximum avait envie de faire un tour du côté de Sèvres. Plus précisément au musée national de céramique. L'occasion ne s'était présentée jusqu'ici mais l'arrivée d'une nouvelle sculpture dans nos locaux nous décida à prendre la route dès le lendemain matin.




Cette sculpture est l'oeuvre du couple Andrée et Michel Hirlet, actuellement exposé à Sèvres et ce jusqu'au 28 août 2017. Exposition hommage intitulée Andrée et Michel Hirlet, céramistes francs-tireurs depuis 1963.
L'occasion faisant le larron, nous mettons le cap sur les Hauts-de-Seine !




Avant de se consacrer pleinement aux trois salles dédiées aux Hirlet, nous avons croisé quelques connaissances dans les autres salles du musée.


Yves Mohy

Jean Arp

Robert Deblander 

Alexander Calder

Georges Jouve, Jacques et Dani Ruelland

Antoine de Vinck

Claire Debril

Pablo Picasso


Bon, on passe aux Hirlet? Attendez, juste avant buvez un peu d'eau et croquez dans un morceau de sucre car vous risquez rapidement de défaillir.








Le Strict Maximum se demande comment il a pu passer à côté de tels sculpteurs. Car Andrée et Michel Hirlet sont des touches à tout : décors muraux, sculptures modulaires, tables-vases, fontaines d'appartement, lampes-sculptures... et la liste est encore longue!
Au coeur des années 60, les Hirlet développent une réflexion autour de l'idée du puzzle, du labyrinthe. Elle deviendra emblématique de leur création. 
Les premiers travaux seront gris, bleus, bruns ou beiges. Depuis les années 90, le couple explore des couleurs plus vives. Les influences  de l'urbanisme, de l'architecture et de l'art abstrait sont présentes dans la plupart de leurs oeuvres. Vous ne serez donc pas étonnés d'apprendre qu'ils ont réalisés claustras, murs sculpturaux et autres sculptures monumentales faisant suite à des commandes publiques.






panneau mural "canalisations", projet pour la ville de Cosne-sur-Loire (bah alors Cosnes, tu deconnes!)


Parmi les travaux soucieux de mêler céramique, sculpture et usage domestique, il y a d'étonnantes tables-vases, fontaines d'appartement et lampes.


Table-vase

table-vase

fontaine d'appartement

fontaine d'appartement

lampes

lampe


Vous aurez compris qu'avez les Hirlet, on peut se meubler, s'éclairer, aimer les fleurs (mais pas trop), habiller ses murs. Mais si on aime la sculpture pure et dure, on est aussi grandement servi.









Evidemment, le Strict Maximum vous recommande vivement cette exposition. Et même si vous avez le sentiment que l'on a tout montré, détrompez-vous! Le musée national céramique de Sèvres compte  50.000 oeuvres. Et ouais.