jeudi 26 mai 2016

CHAPO.

Le Strict Maximum décide -après avoir vidé son portefeuille- de vous causer de celui dont le nom revient de plus en plus souvent ici: Pierre Chapo. 


Pierre Chapo

A la frontière de l'art, du design et de l'artisanat, les créations de Pierre Chapo atteignent depuis quelques années des sommes à 5 chiffres lors de ventes prestigieuses mais personne ne semble s'intéresser au reste. Très peu d'informations circulent sur l'homme.

table "l'oeil"

Le Strict Maximum - grand monomaniaque - a collecté non sans peine quelques infos sur Chapo. Ce soir, à la manière d'un Stéphane Bern en forme, il vous conte son histoire.


intérieur de la boutique Chapo

Pierre Chapo est né à Paris le 23 Juillet 1927. 
Il passe son enfance entre Belleville et Romanville. A la veille de la seconde guerre mondiale, la famille Chapo déménage et s'installe à Vierzon dans le Cher. Il y fait bientôt une rencontre déterminante, celle du charpentier de marine Perrot.



table basse T22

Entre deux parties de pêche à la ligne et trois flirts, Pierre Chapo  travaille dans l'atelier de Perrot où il est mis en confiance avec le bois et apprend à le travailler, à l'aimer. Il y invente un de ses premiers meubles: la bibliothèque pyramidale.


intérieur de la boutique Chapo

En 1947, Pierre Chapo est admis aux beaux arts et rentre à Paris  y étudier l'architecture. Son enseignement se fera par étapes, Chapo ayant visiblement la bougeotte.
Durant ces années aux beaux arts, il rencontre Nicole Lormier, peintre et sculpteur, qu'il épousera en 1952.


Nicole Lormier 

Ensemble ils voyageront beaucoup, notamment aux États-Unis, au Mexique et au Canada. Pierre Chapo s'adonnera à sa passion pour l'architecture et travaillera, courant 56, au côté des architectes Lescher et Mahoney à Phenix en Arizona. Nicole donne alors naissance au premier des fils Chapo, Nicolas.


 banquette à coulisse L07 fermée

banquette à coulisse L07 ouverte


banquette à coulisse L07

De retour à Paris en 57, les choses commencent à se préciser. Chapo se remet au bois comme d'autres se mettent au vert et crée ses premiers meubles à Clamart dans l'atelier du père de Nicole, charpentier de profession. Suite à une commande spéciale de l'écrivain irlandais Samuel Beckett, le sublime lit simple L01 dit Godot voit le jour (en référence à sa pièce de théâtre En attendant Godot









En 1958, Pierre Chapo et Nicole Lormier ouvrent une boutique au 14 boulevard de l'hôpital dans le 5ème arrondissement de Paris. Quelques temps auparavant, ils sympathisent avec l'illustratrice Véronique Filozof qui s'occupera de leur charmant catalogue et deviendra une grande amie du couple.



La galerie Chapo-Lormier distribue en exclusivité les meubles Chapo mais également des lampes Noguchi, des lampes Mignon (dont aucune trace subsiste et qui pourtant sont si mignonnes) ainsi que divers objets de décoration. La Galerie est également dépositaire pour KNOLL. Parfait donc pour le SM.



Catalogue de la boutique Chapo illustré par Véronique Filozof



En 1960, Pierre Chapo participe à l'exposition Arts et techniques de l'artisanat et obtient la médaille d'or de la ville de Paris.
Tandis que l'atelier de Clamart s'agrandit et embauche à tout va, Chapo contribue à de nombreux projets au contact de Charlotte Perriand, Serge Mouille ou encore Georges Jouve.


bahut R16
Entre 1962 et 1967, il accède au salon des artistes décorateurs après avoir essuyé deux refus.
Il participe également à l'ameublement et la décoration des sublimes maisons Thelu au villagexpo66 à Savigny sur Orge.


maison Thelu

Le couple Chapo, parents pour la seconde fois d'un second garçon -Fidelse rend à Gordes dans le Vaucluse et décide bientôt de s'y installer. L'année suivante, ils y font l'acquisition d'une maison et fondent la société "CHAPO Gordes S.A"


bahut R08, lampe de Mignon et grès de Robert Deblander

A cette époque, la société CHAPO c'est: une usine à Gordes, un atelier à Clamart et trois sous-traitants dans les Vosges, une boutique à Paris, des dépositaires à Bruxelles ainsi que dans diverses villes de France.

Pierre Chapo et sa sympathique équipe de l'atelier de Clamart devant le bahut R16

En 1973, Pierre Chapo dessine la série SFAX -particulièrement appréciée aujourd'hui- constituée d'une table ronde, une table à banc, une chaise et un tabouret. Cette série sculpturale est identifiable par les pieds centraux en faisceaux.


table à manger T35


table à manger T21 et tabouret S31





table T21 -détail-

chaises S34


Un peu de Sfax, beaucoup de Jouve



A la fin des années 70, la santé de Pierre se dégrade. On lui diagnostique la maladie de Charcot en 1983. Les années suivantes, il est totalement immobilisé mais travaille toujours à Gordes, avec deux doigts, ses deux yeux et toute sa tête.
Il décède des suites de sa maladie en Janvier 1987.



Adepte d'un design proche des traditions, et inspiré par le travail de Charlotte Perriand avec qui il à partagé le projet d'ameublement de la station les Arcs, Pierre Chapo a développé une création essentiellement articulée autour du travail artisanal du bois massif. 


chauffeuses modulables  L09 et table basse T23

La société CHAPO -reprise par son fils Fidel- continue de produire de manière artisanale et sur commande les quelques 100 pièces de mobilier dessinées par Pierre Chapo tout au long de sa carrière et ce, dans la plus pure tradition CHAPO.

Parce que de toute évidence vous y avez  pensé -ne serait ce qu'une fois- le Strict Maximum termine avec ceci:



Salopards.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire