mercredi 11 septembre 2013

Bienvenue chez Marc et Karim.

Il y a quelques temps, j'ai été invité - via Le Strict Maximum - à découvrir une page Flickr.
Il s'agissait d'un album avec moult photos de l'évolution des travaux et de la décoration d'une jolie maison plate. Commun me direz vous... SAUF QUE, en y regardant de plus près, quelques indices dans la décoration nous ont mis la puce à l'oreille! Les propriétaires étaient français et vivaient... en FRANCE. Et ça, c'est plutôt rare! D'être Français et de vivre en France...? Nonnnn! D'être Français, de vivre en France, d'habiter une maison atypique des années 60 ET de l'avoir rénové, meublé, décoré avec goût. Au point de se croire aux Etats Unis il y a une soixantaine d'années...
Comme je suis curieux (et je sais que vous aussi), j'ai joué au journaliste pour en savoir un peu plus sur ses propriétaires, Marc et Karim (40 et 44 ans). Il semblerait que les uns dans une maison et nous autres dans un appartement, nous ayons été piqué par la même mouche.







Introduction par Marc et Karim :

Il y a presque dix ans déjà, nous avons commencé à chercher sur internet des maisons modernistes en France. Par hasard, nous avons découvert un domaine résidentiel des années soixante en pleine forêt non loin de Saint Fargeau dans l'Yonne. L'une des maisons était en vente et nous sommes allés la visiter. Elle nous a beaucoup plus, mais elle avait été trop remaniée, nous n'avions pas le budget pour l'acheter et elle ne correspondait pas exactement à ce que nous recherchions. Nous avons continué à chercher pendant  six ans et un jour, l'agent immobilier qui vendait les maisons nous a contacté. L'une des maisons du domaine venait de se libérer, et elle était entièrement d'origine! Une rénovation était nécessaire, mais l'essentiel était intact. Nous n'avons pas hésité!


Ces maisons  ont été construites à la fin des années soixante. Le programme les destinait à être des résidences de vacances dans un esprit californien ou scandinave. Cependant l'isolation trop sommaire pour une région froide comme l'Yonne n'a pas aidé à la poursuite du projet. Seules une vingtaine de ces maisons furent construites puis l'entrepreneur fit faillite. Une autre société reprit l'entreprise mais avec des maisons plus traditionnelles  qui cohabitent encore aujourd'hui avec les maisons modernistes. Nous n'avons toujours pas trouvé le nom de l'architecte mais il y a de fortes influences de Lajus ou de Jean-Pierre Watel: ce sont des maisons de plain-pied, à toit plat soutenu par des murs porteurs en briques qui permettent ainsi à toutes les façades d'être vitrées. 
Chaque maison est différente, en forme de L (comme la nôtre), ou rectangulaire. Le nombre de pièces varie, en fonction des besoins des premiers propriétaires, les plus grandes ont quatre chambres, les plus petites seulement deux.
Le domaine comporte aussi une piscine, des cours de tennis et un magnifique Club House dans l'esprit des maisons que chacun peut investir pour faire la fête.
Une épicerie était sur place à l'époque, et le domaine s'organisait en grandes raquettes sinuant dans la forêt, dans un esprit très moderne.
Chaque maison disposait de son terrain et les haies étaient prohibées...







- Pourquoi avoir porté votre choix sur cette maison?

Nous aimons l'esthétique des années cinquante et soixante et nous souhaitions vivre dans une maison de cette époque afin de mettre en valeur les meubles et objets que nous collectionnons depuis des années et qui s'accumulaient dans notre cave. Nous aurions été malheureux dans une fermette ou sous un toit à double-pente!!! En alternative une maison des années cinquante peinte en blanc nous aurait séduit aussi!


- Quelles étaient vos envies et vos inspirations pour sa décoration et son ameublement?

Nous avons voulu conserver le côté "maison de vacances" pour ne pas recréer le style de notre appartement. Nous nous sommes laissés guider par les matériaux d'origine de la maison: la brique, le bois et le verre. Nos meubles sont donc en accord: chaises en osier, canapé scandinave...etc. L'objectif était de donner à la maison une ambiance qui contraste avec notre appartement au mobilier plus métallique et urbain. L'artisanat moderniste s'est naturellement imposé.






- Avez-vous conservé des éléments d'origine?

Nous nous sommes imposés de les conserver: le simple vitrage des façades, la distribution des pièces; les portes et fenêtres d'origine... quitte à sacrifier un peu de notre de confort. Les américains parlent de "restauvation", nous avons tenu à laisser la maison telle qu'elle était.
Nous avons remplacé  les poignées des portes, qui avaient trop souffert, par des modèles récents les plus proches possible. Nous avons également remplacé par des carreaux de terre cuite le sol de lino noir et blanc d'origine qui était trop abîmé. Décider ces modifications n'a pas été facile car nous voulions rester fidèles à l'esprit d'origine. A chaque pas, nous nous sommes replongés dans des livres d'architecture et de décoration des années soixante (la collection Massin notamment). 
Notre grand regret vient de la disparition de la cheminée d'époque qui avait été changée.


- Avez-vous effectué vos travaux vous même? Si oui, avez vous trouvé facilement tout ce que vous cherchiez dans les magasins de bricolage/décoration?

Les gros travaux dans la maison ont été effectués par un entrepreneur local (carrelage et électricité), mais nous bricolons le reste nous-même, et ce bricolage continue (isolation, montage de la cuisine...), nous avons tenu à aménager le terrain nous même.
Une partie de l'équipement a été acheté en grandes surfaces, il est très difficile de trouver ce que nous voulons alors nous privilégions autant que possible les matériaux vintage, avec par exemple un vieux stock de carreaux de Briare orange (trouvé sur le Leboncoin.fr) pour le mur de la cuisine. Notre prochain chantier va consister à remplacer toutes les prises et interrupteurs qui sont en mauvais état par un vieux stock que nous avons trouvé sur internet. 



 


- Quelle est la pièce que vous préférez et pourquoi?

Chaque pièce a trouvé son identité au fur à mesure que nous avons meublé. Notre préférée est peut-être la dernière que nous sommes en train de terminer: un coin de travail avec un bureau suspendu dans l'esprit de Hitier ou de Gascoin que nous avons trouvé cet été et qui nous a conduit à repenser toute la pièce.


- Chez vous, quel est l'objet ou meuble que vous préférez? (est-ce qu'il a une histoire particulière?)?

Chaque objet à sa petite histoire. Nous avons une tête de taureau en osier stylisée dénichée dans une brocante de la région que nous avons eu la surprise de retrouver dans un livre de décoration des années soixante. Ou encore une table basse de Roger Capron achetée sur internet et dont le propriétaire se séparait à regret et sur insistance de sa nouvelle femme qui ne voulait plus des souvenirs de l'ancienne vie de son mari... un fauteuil en osier a dormi dix ans dans notre cave avant de trouver sa place dans le salon!







- Avez-vous des amis ou proches qui partagent vos passions pour l'architecture et le design? Et qui, comme vous, "vivent dans leur passion" ?

Pas vraiment, mais nous avons des amis passionnés par le XVIIIème siècle et qui réalisent leur rêve en Normandie dans un tout autre style. En revanche, grâce au site Flickr.com nous avons reçu beaucoup d'encouragement de passionnés à l'étranger. Il y a encore beaucoup de résistance au Modernisme en France. 


- Quelle est selon vous la pire faute de goût dans un intérieur?

C'est de dénaturer l'esprit d'une architecture. L'architecture guide de manière naturelle l'aménagement de l'espace. On imagine mal un lit à baldaquin chez nous...
On lutte aussi contre notre tendance à accumuler les objets qui nous plaisent, nos placards sont pleins, on fait tourner les objets de décoration en essayant de rester épuré (mais c'est dur!!!)




- Quel objet/meuble rêveriez vous d'avoir?

Nous pourrions en faire une liste sans fin. Entre autres,nous rêvons d'une grande sculpture moderne dans le jardin, et plus modestement d'un fauteuil "Grand Diamant" de Bertoïa pour la bibliothèque... 


- Quelle est votre plus belle trouvaille?

Nous avons remporté une sculpture sur eBay et nous avons découvert qu'il s'agissait de la tête de Circé du sculpteur Loewenfeld, pour un célèbre peintre cubiste...


- Trouvez vous que -de manière générale- les Français ont du goût?
On va esquiver, disons que le patrimoine français est très riche en architecture classique. Il laisse donc peu de place au Modernisme qui demeure encore trop souvent déconsidéré. Les gens ont du mal à se démarquer de l'héritage d'un goût convenu ou rustique qui ne nous correspond pas. 






- Pour finir, concernant cette aventure autour de votre maison, de quoi êtes vous le plus fier?

Dès que nous avons vu la maison nous savions à quoi nous voulions qu'elle ressemble. Aujourd'hui elle correspond à l'image dont nous avions rêvé. 
Nous nous sommes efforcés de respecter au maximum son esprit  sans trop la trahir, tout en accentuant son petit air californien. 


En conclusion, notre espoir serait que d'autres passionnés s'intéressent aux maisons du domaine pour leur redonner leur âme.



Si vous aussi vous vivez dans une maison ou un appartement typique de l'architecture des années 50/70 et que vous voulez nous le faire découvrir, n'hésitez pas à me contacter!
Un grand merci à Marc et Karim :)


8 commentaires:

  1. Bravo ou Wahou ! C'est vraiment joli et raffiné ! Vraiment dans le meme esprit que chez vous ! Le strict Maximum quoi ! J'adore ça me fait rêver .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bravo pour ton premier commentaire aussi!!

      Supprimer
  2. tu as réussi à me convaincre tout à l'heure ! Alors promis j'en mettrais d'autres......

    RépondreSupprimer
  3. Je comprends pas c'est deux garçons qui habitent dans la même maison ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà. C'est l'inverse de deux Rockabilly qui habitent dans la même maison, tu vois??

      Supprimer