mercredi 20 juillet 2016

" Ils vivent de l'autre côté du mont Ventoux "

Votre Strict Maximum est de retour ! Il sait qu'il ne vous a pas tellement manqué car il vous a inondé de cartes postales (parfois un peu floues, il s'en excuse platement, d'un Iphone tout n'est pas toujours simple)

Alors voilà, vous savez déjà presque tout mais le SM est de nature bavarde et a bien l'intention de vous en dire un peu plus sur ses rencontres. Car oui, cette année, ses vacances étaient sous le signe de la rencontre. Il va donc commencer par vous parler de Nelly Bonnand et Georges-Mathieu Yassef. La rencontre avec le couple se mérite puisqu'ils vivent au cœur des montagnes de la Drôme provençale: routes en lacets et vues imprenables, forêt à perte de vue.

Le Strict Maximum a fait la connaissance de la céramiste Nelly Bonnand sur Instagram. Madame Bonnand y est très active. Nouvelle sur ce réseau social, elle profite de la visibilité internationale de ses photos pour poster à loisir ses créations et archives mais aussi les peintures et sculptures de son mari. Une nouvelle vie s'ouvre à eux puisque après une vie de création à Paris, ils se sont isolés il y a quelques années dans la Drôme. L'intérêt pour leurs créations est grandissant, des projets se murmure...


 Nelly Bonnand dans son atelier


Lorsque l'on pénètre dans la maison du couple, le contraste entre l'architecture provençale et la modernité des toiles monumentales de Georges est saisissant. Des taches de couleur un peu partout qui prennent une grande partie de l'espace. Et des sculptures (= les idoles), disséminées à l'intérieur comme à l'extérieur telle une armée de sentinelles. De toutes les tailles, de toutes les couleurs, de toutes les époques.




Les créations de Nelly sont à échelle humaine et utilitaires : vaisselle, théières, boîtes, vase... Le tout en ordre sur des étagères dans son paisible atelier. Le SM raffole de ses bleus, il avait d'ailleurs repéré des assiettes très graphiques via Instagram mais malheureusement pour lui, une boutique espagnole avait déjà fait main basse sur ces dernières.


Le Strict Maximum n'est pas reparti les mains vides car il avait également repéré une idole et un vase tripode avant sa visite. Le vase est inspiré des tabourets africains, production récente de Nelly. L'idole date de la fin des années 70 et possède également quelque chose des arts tribaux bien qu'ils ne semblent pas faire partie des inspirations de Georges.



Le vase tripode et l'idole in-situ dans nos locaux.



Le Strict Maximum n'a plus qu'à vous conseiller d'aller faire un tour sur le compte Instagram de Nelly, de liker, de partager pour que leur belle histoire continue.

https://www.instagram.com/nellybonnand/





1 commentaire:

  1. Fidèle et admiratif de votre blog, merci de nous rėgaler.

    Simon (Montpellier)

    RépondreSupprimer